Monsieur D. est en arrêt maladie quand il vient à sa première séance individuelle. Son partage est un vrai cadeau car aux premières séances il était hors de question de me donner un texte à publier.

Je ne sais pas pour vous, mais moi j’ai trouvé les réponses à mes questions en la personne de Martine Vitry, sophrologue de son état, qui, en très peu de temps m’a permis de me reconstruire.

Alors que je ne pensais ne pas pouvoir me sortir d’une situation difficile, la sophrologie, après plusieurs séances et, il est vrai, un peu de travail, m’a donné un nouveau regard sur la situation. J’ai pu affronter mon problème.

Pour cela, je conseillerais à quiconque qui désire se sortir d’une telle situation de se faire aider afin de trouver les ressources intérieures, qui existent mais qui peinent à apparaître au grand jour.

La sophrologie m’a apporté le calme, le bien-être, la sérénité et la capacité d’espoir qui me manquait jusqu’alors (et peut-être même beaucoup plus).

Comment ? Et bien par toute une série de techniques de relaxations qu’il serait difficile ici de décrire tant le phénomène parait presque inexplicable (alors qu’il n’en est rien). On est bien sur des choses concrètes : le corps humain recèle des trésors qu’il suffit de faire apparaître au grand jour pour aller mieux.

En cela la sophrologie caycédienne est d’une aide précieuse et plus particulièrement la personne en charge de vous l’apprendre, qui, tel un guide de haute montagne vous indiquerait les chemins les plus sûrs pour parvenir rapidement et en bonne santé vers des sommets jamais atteints.

Du fond du cœur je remercie les personnes qui m’ont permis d’explorer les voies de la sophrologie :

. ma sophrologue, qui, avec sa vivacité et sa bonne humeur m’a pris en charge alors que je n’arrivais plus moi-même à avancer

. les créateurs de cette discipline qui se basent sur des recherches médicales profondes et sérieuses, faisant appel à ce qu’il y a de meilleur dans l’humanité.

Je n’en reviens toujours pas que cette discipline existe ! Et comme il semble qu’elle ait très bien marchée sur moi, je souhaite qu’elle puisse aider de nombreuses autres personnes qui, comme moi, traversent une période de turbulences.

Je crois qu’il faut se laisser faire en confiance car il n’y a rien à craindre du fait d’aller mieux.